Pour qui ?

 Un public-cible global...... pour favoriser la progression du patient Pour être plus efficaces, nos projets visent trois publics en même temps. 1. Toutes les formes d’autisme. Nous sommes actifs quelle que soit la forme d’autisme de 0 à 14 ans selon le DSM-V.  2. Les familles des patients au sens large.Il s’agit d’une vision à long terme :...

 Un public-cible global...

... pour favoriser la progression du patient

 

Pour être plus efficaces, nos projets visent trois publics en même temps.

 

1. Toutes les formes d’autisme. Nous sommes actifs quelle que soit la forme d’autisme de 0 à 14 ans selon le DSM-V. 

 

2. Les familles des patients au sens large.

Il s’agit d’une vision à long terme : celle de la famille comme aidant tout au long de la vie. Un bon démarrage dans l’enfance favorisera un âge adulte plus serein. Pour cela, il faut entre autres, soutenir la construction d’une estime de soi familiale positive. Il faut favoriser la connaissance des mécanismes spécifiques de l’enfant (comprendre), ainsi que l’outillage pratique et pédagogique de la famille (savoir- faire).

Dans cette vision, la famille inclut les parents, la fratrie et par exemple les grands-parents lorsque leur soutien est significatif.

Trois objectifs déterminent ce choix :

  • Informer et agir grâce à la psychoéducation familiale
  • Impliquer la famille dans les adaptations pédagogiques, notamment pour organiser la généralisation des acquis entre le centre et la maison ou entre la maison et l’école
  • Organiser une prévention sur le risque de décrochage ou d’épuisement familial. Pour cela, nous collaborons avec d’autres services (Répit, SAI, SAP, …) et d’autres projets de CAPAL (accueil des familles, cafés-parents).

 

3. Les réseaux autour du patient et les autres services auprès de la famille (école, SAP-SAI, prestations indépendantes, loisirs, …).